L’histoire de ce site

J’ai beaucoup hésité avant d’ouvrir ce site. D’une part, je ne suis pas du genre à parler beaucoup de moi-même. Puis des témoignages, ce n’est pas cela qui manque sur Internet. De manière générale, je suis plutôt du genre à vivre dans mon coin, je n’aime pas raconter ma vie sans raison ou parler juste pour parler. En réalité, je ne sais pas exactement comment ce site est né. Cela a commencé par des petites notes personnelles qui n’étaient pas du tout destinées à être publiées à qui que ce soit. C’était un ensemble de réflexions que je notais par rapport à ce que je comprenais de ce que Dieu me disait à moi, personnellement.

Puis, j’ai eu le besoin de partager certaines de mes réflexions, notamment avec mon mari. Cela m’a semblé tout naturel de le faire avec lui, néanmoins, je me posais la question si je devais ou non les partager avec d’autres. J’ai eu beaucoup de doutes sur ce sujet : est-ce qu’il était vraiment nécessaire que j’expose toutes mes convictions ? Est-ce que ce que je ne risque pas d’être un sujet de chute ? Est-ce que, en partageant ces notes, je ne me mets pas en position de juger les autres ? Est-ce que je ne suis pas en train de prendre autorité sur d’autres ?

Finalement, Dieu m’a sensibilisé par rapport à l’édification de l’Eglise, à la nécessité de témoigner. Avant, je me demandais souvent quels « dons » Dieu m’avait-Il fait. Aujourd’hui, je n’ai pas réponse claire à cette question (et je ne suis pas convaincue qu’il faille absolument faire la liste de ces fameux dons car, me concernant, cela détourne mon regard de Jésus), mais par contre, je sais que Dieu veut que j’utilise tout ce que j’ai déjà à son service et rien que pour Lui.

Cela ne voudra pas dire que mes propres mots changeront mes lecteurs, mais c’est la puissance de Dieu qui pourra agir au travers de ce vase en argile. Aujourd’hui, Dieu m’a dit « GO ! », alors je partage selon ses recommandations, et Il saura toucher les coeurs. Qu’Il préserve ma bouche de tout orgueil et mon esprit de toute influence ne venant pas de Lui.

A propos du contenu

Concernant le contenu des pages, j’aime rester à l’écoute de Dieu dans ce que j’écris. Parfois, j’ai remarqué que j’écrivais en surjouant un peu, mais tout de suite, j’ai dû corriger car le Saint Esprit en moi ne supporte pas une langue fausse. Parfois, j’ai eu envie de citer la Bible à tout bout de champs mais je me suis rendue compte que c’était dans un but de montrer mes connaissances plus qu’autre chose. Que Dieu nous préserve de prendre son nom en vain, ce que l’on écrit doit toujours se baser sur sa Parole, mais que nous n’utilisions pas ses mots pour servir nos propres intérêts. Soyons vigilants et pensons à :

  • relire tout le contexte des versets cités (sortis de leur contexte, les versets peuvent parfois être utilisés pour justifier n’importe quoi (voir cet article : Encore cette lettre ?)
  • tout éprouver à la lumière de la Parole (tout, tout, tout)
  • une parenthèse sur la traduction de la Bible. N’en déplaise à quelques uns, souvenons-nous qu’une traduction est déjà une interprétation. Même si nous n’allons pas tous apprendre l’hébreux ou le grec, je pense qu’il est important de revenir parfois aux mots d’origine, ou au moins, de confronter plusieurs versions de nos Ecritures.
  • écouter ce que Dieu nous dit personnellement, et ne pas faire une règle absolue à partir de la conviction d’un autre

La Vérité est en Jésus, et non en des hommes.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur ce petit cheminement, je partage également dans les articles suivants quelques raisons qui m’ont poussée à témoigner (ou pas) :

Laisser un commentaire