Je te nomme guetteur

Actes des Apôtres 20:26-31 NBS

C’est pourquoi je vous l’atteste aujourd’hui : je suis pur de votre sang à tous, car je vous ai annoncé tout ce que Dieu a décidé, sans rien dissimuler. Prenez donc garde à vous-mêmes et à tout le troupeau parmi lequel l’Esprit saint vous a nommés épiscopes ; faites paître l’Eglise de Dieu, cette Eglise qu’il s’est acquise par son propre sang. Je sais bien, moi, qu’après mon départ s’introduiront parmi vous des loups féroces qui n’épargneront pas le troupeau, et que d’entre vous-mêmes se lèveront des hommes qui diront des choses perverses pour entraîner les disciples à leur suite. Veillez donc, en vous souvenant que, pendant trois ans, nuit et jour, je n’ai cessé, dans les larmes, d’avertir chacun de vous.

 

Ezéchiel 33:7-9 NBS

Toi, humain, je te nomme guetteur pour la maison d’Israël. Tu écouteras la parole de ma bouche et tu les avertiras de ma part. Quand je dirai au méchant : « Méchant, tu mourras ! », si tu ne parles pas pour avertir le méchant au sujet de sa voie, ce méchant mourra dans sa faute ; mais son sang, je te le réclamerai. Mais si, toi, tu avertis le méchant au sujet de sa voie, et qu’il ne revienne pas de sa voie, il mourra dans sa faute, et toi, tu sauveras ta vie.

« Qui moi ? Seigneur, c’est vraiment à moi que Tu parles ? » La Parole de Dieu, c’est fou comme on ne sent jamais concerné quand ça nous arrange ! (Attention, je ne dis pas qu’il faut prendre un verset de la Bible hors contexte,  et l’appliquer à tout va).

Honnêtement, je me vois mal dire « Méchant, tu mourras ! » (ou même quelque chose d’approchant). Et pourtant, est-ce que j’ai le droit de me taire ?

Je pense que Dieu n’a pas voulu que je parle tout de suite, car sa Parole n’était pas encore sur ma bouche. Il avait encore des choses à préparer, et Il me prépare encore d’ailleurs. 

D’abord une chose : arrêter de dire des choses sans importance. 

Non pas que je n’aurais pas été capable de faire de « beaux discours », certainement persuasifs et peut-être bien avec les références bibliques « qui vont bien » (ou du moins qui ont l’air d’aller bien …). Mais ceux-ci n’auraient été basés que sur des raisonnements humains, sur des choses que j’avais apprises avec ma tête, et non pas sur ce que l’Esprit me dit de dire.

Première aux Corinthiens 2:1-5 NBS

Pour ma part, mes frères, lorsque je suis venu chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis venu vous annoncer le mystère de Dieu. Car j’ai jugé bon, parmi vous, de ne rien savoir d’autre que Jésus-Christ – Jésus-Christ crucifié. Moi-même, j’étais chez vous dans un état de faiblesse, de crainte et de grand tremblement ; ma parole et ma proclamation n’avaient rien des discours persuasifs de la sagesse ; c’était une démonstration d’Esprit, de puissance, pour que votre foi ne soit pas en la sagesse des humains, mais en la puissance de Dieu.

 
 

Jérémie 15:19 PDV

Voici ce que le Seigneur me dit : « Si tu reviens vers moi, je te reprendrai à mon service. Si tu es prêt à dire des paroles de valeur au lieu de choses sans importance, tu seras de nouveau mon porte-parole. C’est aux gens de Juda de revenir vers toi, ce n’est pas à toi de revenir vers eux.

Je suis revenue au cœur de sa Parole, avec vérité, honnêteté et simplicité, sans vouloir tordre les versets dans tous les sens. Cela a mis du temps de se dépouiller de toutes les choses qu’on pense connaître : « ah, mais ce passage, je le connais par cœur, j’ai déjà tout compris au message » … Dieu me montre (et pas seulement à moi) qu’Il a TOUJOURS quelque chose à dire. La « source intarissable » prend tout son sens pour moi désormais, j’ai beau relire à maintes reprises des mêmes passages, Dieu me révèle toujours quelque chose de nouveau et surtout, quelque chose qui correspond à du concret dans nos vies ! Et gloire, gloire à Dieu car Il a eu pitié de nous et nous a ouvert les oreilles !

Esaïe 50:4-7 NBS

Le Seigneur Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je sache soutenir par une parole celui qui est épuisé ; chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille, pour que j’écoute à la manière des disciples.    Le Seigneur Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas rebellé et je ne me suis pas dérobé.    J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe ; je ne me suis pas détourné des insultes et des crachats.    Mais le Seigneur Dieu m’a secouru ; c’est pourquoi je n’ai pas été confus, c’est pourquoi j’ai rendu mon visage semblable à du granit, sachant que je n’aurais pas honte.

 

Selon Jean 4:13-15 NBS

Jésus lui répondit : Quiconque boit de cette eau aura encore soif ; celui qui boira de l’eau que, moi, je lui donnerai, celui-là n’aura jamais soif : l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira pour la vie éternelle. La femme lui dit : Seigneur, donne-moi cette eau-là, pour que je n’aie plus soif et que je n’aie plus à venir puiser ici.

Au sujet de témoigner ou pas, c’est déjà l’objet d’une autre petite note. Et pourtant, Dieu me fait (encore) réfléchir à mes relations, aux échanges que je peux avoir avec mes proches et surtout en ce moment, à la construction de son Eglise. Si Dieu me révèle des choses, n’est-ce pas pour l’édification de son corps ? Moi – et merci Seigneur,  car Tu me tailles comme une pierre précieuse – et les autres pierres vivantes de l’édifice.

Première aux Corinthiens 12:7 NBS

Or à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune.

 

Première aux Corinthiens 14:12 NBS

De même, vous aussi, puisque vous aspirez aux manifestations de l’Esprit, cherchez à y exceller, mais pour la construction de l’Eglise.

 

Première de Pierre 4:7-11 NBS

La fin de tout s’est approchée ; soyez donc pondérés et sobres en vue de la prière. Avant tout, ayez les uns pour les autres un amour fervent, car l’amour couvre une multitude de péchés . Exercez l’hospitalité les uns envers les autres, sans maugréer. Que chacun mette au service des autres le don qu’il a reçu de la grâce ; vous serez ainsi de bons intendants de la grâce si diverse de Dieu. Si quelqu’un parle, qu’il parle de façon à communiquer les paroles de Dieu ; si quelqu’un sert, qu’il serve par la force que Dieu lui accorde, afin qu’en tout Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui sont la gloire et le pouvoir à tout jamais. Amen !

Une de mes préoccupations avant de décider de partager ces quelques pensées, c’est que je ne voulais pas que mes convictions soient une cause de chute pour des personnes mal affermies : le fameux « sujet de chute ». Mais à toutes les personnes qui lisent ces quelques notes, je souhaite vraiment dire que la vérité est dans sa Parole, la Bible, que Dieu touche chacun à sa façon (Jésus lui-même n’a pas toujours touché les gens de la même façon lorsqu’Il était sur terre), que ce que j’écris, je suis convaincue que je dois le partager pour l’édification de l’Eglise mais cela n’est pas fait dans un but de condamner ou « juger » ou vous faire absolument adhérer à mes convictions, mais pour partager ce que Dieu a fait dans ma vie, les erreurs que j’ai pu faire avant et comment Dieu m’a ouvert les yeux et corrigée et comment aujourd’hui Il continue à me façonner. Alléluia, merci Seigneur !

Première de Pierre 2:4-10 NBS

Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les humains, certes, mais choisie et précieuse aux yeux de Dieu. Vous-mêmes, comme des pierres vivantes, construisez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des sacrifices spirituels, agréés de Dieu, par Jésus-Christ ; car voici ce qu’on trouve dans l’Ecriture :  Je vais poser en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse,  et celui qui croit en elle ne sera jamais pris de honte .    L’honneur est donc pour vous qui croyez. Mais, pour les gens sans foi : C’est la pierre que les constructeurs ont rejetée qui est devenue la principale, celle de l’angle,  et : une pierre d’achoppement, un rocher qui cause la chute . Ils s’y achoppent en refusant d’obéir à la Parole ; c’est aussi à cela qu’ils ont été destinés.    Vous, par contre, vous êtes une lignée choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple que Dieu s’est acquis, pour que vous annonciez les hauts faits de celui qui vous a appelés des ténèbres à son étonnante lumière ; vous qui, autrefois, n’étiez pas un peuple, vous êtes maintenant le peuple de Dieu ; vous qui n’aviez pas obtenu compassion, vous avez maintenant obtenu compassion.

Seconde aux Corinthiens 2:14-17 NBS

Grâce soit rendue à Dieu, qui nous entraîne toujours dans son triomphe, dans le Christ, et qui, par nous, répand en tout lieu l’odeur de sa connaissance ! Nous sommes en effet, pour Dieu, le parfum du Christ parmi ceux qui sont sur la voie du salut comme parmi ceux qui vont à leur perte : pour les uns, une odeur de mort, qui mène à la mort ; pour les autres, une odeur de vie, qui mène à la vie. Et qui est capable d’une telle mission ? C’est que nous ne sommes pas comme tant d’autres qui font de la parole de Dieu leur petit commerce ; c’est avec sincérité, c’est de la part de Dieu, devant Dieu et dans le Christ que nous parlons.

Ma prière aujourd’hui est que chaque personne qui lira ces quelques mots puisse se replacer en vérité devant Dieu, laissant tombé tous ses faux-semblants et ses compromis, non pas par crainte du jugements des hommes mais le regard sur celui qui peut faire bien au delà.

Selon Luc 12:4-5 NBS

Je vous le dis, à vous, mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a l’autorité pour jeter dans la géhenne ; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre.

Voyez donc ces notes comme un témoignage de ma vie ordinaire transformée par le Dieu de l’extraordinaire. Et continuons ensemble à prier pour que nous soyons sel et lumière, parfum du Christ,  et pour que la révélation de notre Seigneur ne soit pas pour nous un sujet d’orgueil. Que notre Père attire toujours des cœurs à Lui !

Selon Jean 6:41-46 NBS

Les Juifs maugréaient à son sujet, parce qu’il avait dit : C’est moi qui suis le pain descendu du ciel. Ils disaient : N’est-ce pas Jésus, le fils de Joseph, dont nous, nous connaissons le père et la mère ? Comment peut-il dire maintenant : « Je suis descendu du ciel ! »    Jésus leur répondit : Ne maugréez pas entre vous. Personne ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et moi, je le relèverai au dernier jour. Il est écrit dans les Prophètes : Ils seront tous instruits de Dieu . Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Non pas que quelqu’un ait vu le Père, sinon celui qui est issu de Dieu ; lui a vu le Père.

 

Romains 1:16-17 BDS

Car je suis fier de l’Evangile : c’est la puissance de Dieu par laquelle il sauve tous ceux qui croient, les Juifs d’abord et aussi les non-Juifs. En effet, cet Evangile nous révèle en quoi consiste la justice que Dieu accorde : elle est reçue par la foi et rien que par la foi , comme il est dit dans l’Ecriture : Le juste vivra par la foi .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *