Que Ta Volonté soit faite … de toutes façons !

Il y a des situations dans la vie qui ne s’expliquent pas. Ce genre de situations où tu ne sais pas si tu dois te battre « par la foi » ou si tu dois accepter dans le calme sachant que Dieu agira en Son temps. Dans tous les cas, je crois que la réponse se trouve à genoux dans la prière, devant mon Dieu. La prière n’est pas seulement un long plaidoyer devant Dieu pour exposer notre misérable situation. Bien sûr, nous devons Lui amener librement nos besoins, déverser notre trop-plein de larmes, lui déposer la lourdeur de nos coeurs. Notre Père est compatissant et entend le cri de ses enfants qui l’appellent. Et Il y répond. Et c’est justement là qu’on a parfois tendance à se laisser aller. Face à cette réponse de Dieu, qu’on n’attend plus vraiment.


Continuer la lecture Que Ta Volonté soit faite … de toutes façons !

Comme des pierres vivantes

J’ai eu une période où je n’étais pas du tout convaincue par certaines façons de faire pour « évangéliser » ou témoigner de notre foi ou s’édifier les uns les autres … Mais aujourd’hui encore, j’apprends la richesse de la diversité des membres du corps de Christ. Souvent, on est très content d’avoir semé, alléluia, merci Seigneur… et juste après, on se moque de celui qui, après nous, va arroser. De même, parce qu’on a été « touché » lors d’un concert, on ne comprend pas comment les autres pourraient recevoir quelque chose en assistant à une conférence les bras croisés à écouter quelqu’un qui parle de Jésus. On peut se demander pourquoi certains prennent le temps (ou, selon les avis, « perdent » leur temps) à tenir un blog / créer des vidéos / organiser des séminaires / vendre des barquettes de samoussas … On peut se demander pourquoi les autres ne sont pas aussi motivés que nous par ce projet qu’on a tellement à cœur pour « faire avancer le Royaume ». Eh bien, il faut comprendre que nous n’avons pas tous la même mission sur cette terre. Pas les mêmes missions, donc pas les mêmes priorités. Pas les mêmes équipements. Pas les mêmes dons. Oui, cela peut paraître banal de le dire mais on n’est pas là pour les mêmes choses. C’est banal, mais c’est un peu plus compliqué qu’on ne le pense.


Continuer la lecture Comme des pierres vivantes

Ce qu’est la conversion

Ceci est un extrait du livre Évangéliser les enfants, que je trouve très édifiant, non seulement par rapport à la foi de nos enfants mais également à l’attitude générale que nous pouvons avoir dans notre mission de faire des disciples.


La réponse au message de l’évangile a deux volets. Dans la Bible, les verbes « se convertir », « revenir » ou « se tourner » sont souvent utilisés en rapport avec cette double réponse. Le mot grec utilisé pour décrire la réponse du pécheur est parfois traduit par « se convertir », d’autres fois par « se tourner » ou « revenir ».

« J’enseignerai tes voies à ceux qui se révoltent, et les pécheurs

reviendront à toi » (Psaume 51.15).

« En vérité je vous le dis, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux » (Matthieu 18.3).

« Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils se sont bouché les oreilles, et ils ont fermé les yeux, de peur de voir de leurs yeux, d’entendre de leurs oreilles, de comprendre de leurs cœurs, et de se convertir en sorte que je les guérisse » (Matthieu 13.15).

« Repentez-vous donc et convertissez-vous » (Actes 3.19).

« La main du Seigneur était avec eux, et grand fut le nombre de ceux qui crurent et se convertirent au Seigneur » (Actes 11.21).

« Il vous faut vous détourner de ces vanités et vous convertir au Dieu vivant » (Actes 14.15).

« …pour leur ouvrir les yeux, afin qu’ils se tournent des ténèbres vers la lumière et du pouvoir de Satan vers Dieu » (Actes 26.18).

« …j’ai annoncé la repentance et la conversion à Dieu » (Actes
26.20).

« …comment vous vous êtes convertis à Dieu, en vous détournant des idoles pour servir le Dieu vivant et vrai » (1 Thessaloniciens 1.9).

(Ce mot grec traduit par le verbe « se convertir » est également utilisé dans Marc 4.12 ; Jean 12.40 ; Actes 28.27 ; Esaïe 6.10).

Les versets ci-dessus nous montrent que cette conversion implique deux démarches :

– Se détourner des vanités, des ténèbres, des idoles et du péché.
– Se tourner vers Dieu et vers le Seigneur Jésus-Christ.

Pour faire demi-tour, nous devons nous détourner de la direction dans laquelle nous allions, pour nous tourner dans une autre direction. Il s’agit d’un seul et même mouvement, mais avec une double portée : nous nous détournons de quelque chose et nous nous tournons vers une autre chose.

Il en est de même de la conversion d’un enfant.
– Il se détourne de son ancienne manière de vivre et du péché.
C’est ce que la Bible appelle la repentance.
– Il se tourne vers Jésus-Christ pour recevoir le salut. C’est ce que la Bible appelle la foi.
L’enfant est sauvé quand il fait demi-tour, c’est-à-dire quand il se repent et croit. Les deux actions ont lieu en même temps et ne peuvent être dissociées l’une de l’autre. Elles sont comme deux faces d’une même pièce de monnaie : une pièce mais deux faces.

Cependant, deux vérités bibliques doivent être soulignées :
– L’enfant est sauvé par la foi seulement – et non par la
repentance.
– Toutefois, la foi qui conduit au salut inclut la repentance.
L’enfant ne peut pas changer de direction pour se tourner vers
Christ s’il ne veut pas se détourner de son péché et de son
ancienne manière de vivre.

Lire et relire

Extrait d’une étude sur Jonas

La beauté de la Parole de Dieu, c’est que lorsque nous lisons un verset qui nous est familier, Dieu nous révèle une signification plus riche, plus profonde en fonction de la saison dans laquelle nous sommes. Cela vous est-il déjà arrivé ? Tout à coup, un verset que nous avons lu des millions de fois prend vie sur la page de notre Bible et nous lui trouvons une nouvelle application. Lorsque nous passons du temps à méditer la Bible, la vie commence à prendre tout son sens.


Continuer la lecture Lire et relire

Culte personnel et tralala

Il m’arrive de regarder des articles qui nous racontent comment certaines personnes font leur « culte personnel », ou comment tenir un journal de prière, ou quel dernier moyen révolutionnaire les ont enfin aidé à être « disciplinés » pour avoir un temps de qualité avec Dieu. N’y voyez aucune dérision, j’aime bien les regarder de temps en temps, parce que je suis désormais convaincue que le témoignage (pratique) de chacun peut faire avancer les autres. Néanmoins, je ne peux pas m’empêcher de sourire un peu quand je vois tout ça. Je me revois, plusieurs années en arrière, moi et mon cahier, devant ma Bible. Peut-être que dans plusieurs années, je sourirai aussi quand je penserai à ma période « blog » 😅 !

Continuer la lecture Culte personnel et tralala

Et si fermer ta Bible changeait ta vie ?

J’avoue, je suis une amoureuse de la Parole. Je peux lire des chapitres sans me lasser, même en boucle. Il y a même une époque où je faisais des études de mots, des occurrences, j’utilisais des concordances, commentaires bibliques, dictionnaire encyclopédique (si, si, je vous assure 😂) … bref, la totale. Rien de mal à cela, je pense. Mais un jour, j’ai dû fermer ma Bible. Au début, c’était un peu frustrant. Pourquoi s’arrêter de lire la Parole de Dieu, mon pain quotidien, mon miel, mon lait, ma viande ?

Continuer la lecture Et si fermer ta Bible changeait ta vie ?

Parce que les Proverbes ne suffisent pas

J’aime beaucoup le livre des Proverbes. C’est un livre plein de sagesse, de conseils pratiques qui peuvent, à mon sens, facilement être appliqués dans notre vie quotidienne. C’est un livre dans lequel les raisonnements humains, naturels, « logiques », sont souvent renversés. Vraiment, ça me fait du bien de relire régulièrement ce livre. Continuer la lecture Parce que les Proverbes ne suffisent pas

Marcher par la foi … dans le présent

Lorsqu’on marche par la foi, on croit que l’on possède déjà ce que l’on demande. La foi est l’assurance des choses qu’on espère. Oui mais voilà, à force d’espérer, on en oublie parfois de faire sa part dans le présent, le quotidien. En tout cas, c’est ce qui m’est personnellement arrivé. J’avais prévu tout un tas de choses par rapport à une pensée que nous avions reçue … et j’ai un peu délaissé mon quotidien, ce qui m’avait donné un petit coup de mou, en restant toujours là, à « attendre que ça arrive » 😅. Le temps passant, j’ai (enfin) compris que ce n’était pas encore le temps voulu par Dieu pour ce projet.

Continuer la lecture Marcher par la foi … dans le présent

Penser vrai

Adam et Eve vont commencer à penser faux lorsqu’ils vont laisser les mensonges du diable inspirer leurs pensées. Les paroles de Dieu étaient vraies et claires, mais le diable va, avec ruse, introduire un mensonge dans leur esprit, et ils commencent à penser à partir des mensonges du diable. Nous connaissons les conséquences de ces pensées fondées sur le mensonge du diable : la chute et la mort. Ils vont continuer à penser faux en rejetant la responsabilité de leur désobéissance sur l’autre.

“Que tout ce qui est vrai… soit l’objet de vos pensées.” (Philippiens 4.8)

Source : Faites des disciples

Grâce ou légalisme

Parfois, nous oscillons entre ces deux attitudes : grâce et légalisme. Nous sommes comme les Galates qui avaient bien commencé par la grâce mais qui en étaient revenus au salut par l’observation de règles légalistes.
Nous voyons Dieu comme quelqu’un qui va nous demander des comptes pour nos péchés et qu’il faut apaiser par nos mérites. Dieu ne nous aime pas en fonction de ce que nous faisons ou donnons, il nous aime à cause de Christ qui expie nos fautes.

Source : Faites des disciples