Dieu et moi : une relation unique ?

Dieu et moi : une relation unique ?

Il y a diverses façons de communiquer, diverses façons de comprendre les choses. On dit souvent qu’être chrétien, ce n’est pas une « religion », c’est une relation. Et pourtant, cela ne nous empêche pas de rester enfermés dans une façon de faire. On peut bien sûr apprendre de situations, mais une chose vraie dans la majorité des cas est-elle systématique ? Good question, c’est assez « scientifique » cette réflexion … Je crois qu’on ne peut pas limiter l’action de Dieu à un certain nombre de cas, aussi nombreux soient-ils.

L’expérience de la majorité peut-elle être une norme ?

sailors-903044_1920Doit-on habiter tous ensemble comme les premiers disciples ? Doit-on travailler pour prêcher et n’être à la charge de personne ou bénéficier des « avantages » des apôtres ? Doit-on affronter les géants avec une fronde ou sortir avec la meilleure armure qui soit ? Doit-on se jeter dans la cage aux lions ou fuire l’oppression ? Doit-on guérir les aveugles en leur mettant de la boue sur les yeux ou par une simple parole de foi ? Je crois que les exemples ne manquent pas pour témoigner de la diversité de «méthodes» que Dieu utilise pour faire avancer son peuple et bien sûr, cela va bien au-delà. Personnellement, je discerne mieux la voix de Dieu dans le «désert», d’autres ont des songes, d’autres sont touchés par le témoignage de frère, d’autres devant la beauté de la nature, … Vraiment, on pourrait écrire des livres et bien plus si on devait recenser chaque façon dont Dieu nous touche. J’aime témoigner de ce que Dieu fait pour moi, de ce qu’Il me dit au quotidien et comment Il m’encourage. J’aime faire cela non pas pour dire «faites comme moi» mais pour attester que le Dieu que nous servons est vivant et qu’Il agit encore aujourd’hui. Son royaume ne consiste pas en paroles mais en puissance. Ce n’est pas de la théorie, c’est quelque chose de réel dans la vie. J’ai à cœur que cela encourage à rechercher toujours plus le Seigneur, sa direction pour notre situation personnelle, à entretenir cette relation et entendre. Ce n’est pas parce qu’on a eu une expérience une fois qu’on doit se dire « c’est bon, j’ai tout compris ». Dieu est Dieu, si on croit qu’on a tout compris de Lui, on n’a rien compris.

Ecrits pour notre instruction

Tous ces faits leur sont arrivés pour servir d’exemples, et ils ont été écrits pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des temps. Ainsi donc, que celui qui croit être debout fasse attention à ne pas tomber!
1 Corinthiens 10:11‭-‬12
light-bulbs-1125016_1920 (1)On entend parfois dire que certains récits bibliques sont là pour nous relater des faits et que ce n’est pas pour autant que cela doit se passer de la même façon aujourd’hui. Ou encore que certains textes ont été écrits dans des contextes historiques donnés et qu’on ne peut pas les appliquer aujourd’hui. Je suis en partie d’accord, mais pourtant, ces textes sont bien là, dans nos Bibles, et pas que pour décorer (ou polémiquer …). Même si on ne peut pas prendre un verset, un passage, ou même un seul livre de la Bible pour y baser toute notre compréhension (déjà très limitée) de Dieu, on ne peut pas non plus rester sourd aux sujets qui nous interpellent en les mettant de côté et en se disant que cela ne nous concerne pas. Cela a été écrit pour notre instruction, pour comprendre ce qui plaît ou déplaît à Dieu, même pour expliquer certaines situations par lesquelles on passe. Bien qu’il n’y ait pas forcément de «commandement clair», on apprend à mieux connaître Celui que l’on sert. Et quand bien même on aurait lu toute notre Bible, est-ce que cela voudrait dire que Dieu n’a plus rien à nous dire ?

Si quelqu’un croit savoir quelque chose

Si quelqu’un croit savoir quelque chose, il n’a pas encore connu comme il faut connaître. Je me suis parfois demandée s’il y avait une ou plusieurs interprétations de la Bible. Non pas que je veuille prendre uniquement ce que je veux et l’interpréter comme ça m’arrange. Simplement, je peux lire un passage que je connais par cœur et le comprendre très différemment en fonction de la situation que je traverse. Soyons honnêtes, il y a aussi des sujets «vagues» dans la Bible, si on les prend isolément et qu’on se focalise dessus, on ne comprend rien, en tout cas pas tout de suite. Et souvent, ceux qui croient avoir compris, et dont les avis divergent, se tirent dessus à coups d’arguments «bibliques», linguistiques, historiques, théologiques … et est-ce que quelqu’un a raison ? Franchement, je n’en sais rien. Que chacun garde ses convictions pour soi-même, mais en restant ouvert à l’échange et en acceptant d’avoir tord, d’être corrigé, d’apprendre … L’important, c’est ce que Dieu me dit à moi. Ça fait très «moi, moi, moi», mais je crois qu’on doit se détacher du regard des autres, de l’avis des autres, de ce que les autres font et pourquoi ça ne marche pas pour moi … Cela ne veut pas dire être fermé à toute discussion car Dieu utilise aussi ces mêmes «autres» pour nous avertir. Simplement, tout éprouver devant Dieu, en laissant tomber notre orgueil d’avoir toujours raison. Dieu nous connaît. Il saura nous avertir, encore faut-il se laisser faire et ne pas endurcir nos cœurs.

Connaître le seul vrai Dieu

Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. Jean 17:3
La Parole de Dieu et son Esprit (qui en fait une Parole de vie) nous apprennent qui Il est. Mon mari est le même quelque soit la saison, mais j’ai dû apprendre à le connaître dans différentes situations : seul avec moi, en famille, avec des amis, fatigué, stressé, en pleine forme … Il est différent mais pourtant il est quand même le même, et je le sais parce que c’est mon mari et qu’on est proche. C’est cette relation de proximité (et bien plus encore) que Dieu désire avec nous. Lire la Bible, c’est le découvrir dans différentes saisons, «Différent» mais toujours le Même. Apprendre à reconnaître dans les circonstances ce qui Lui plaît ou déplaît, ce qui l’attriste et ce qui met la joie dans le ciel.
traffic-lights-2119804_1920Aujourd’hui, je ne sais pas si Dieu te dit d’attendre, comme Abraham qui a attendu sa vieillesse avant la naissance d’Isaac.
Je ne sais pas si Dieu te dit de faire 6 fois le tour de la ville comme Josué, avant qu’il ne se passe «quelque chose» la 7ème fois. Je ne sais pas s’Il te dit d’attendre dans la chambre haute comme les disciples avant de partir en mission.
Ou si, au contraire, Il te dit d’y aller, avec la force que tu as comme Gédéon. Ou avec ton frère qui parlera pour toi, comme Moïse accompagné d’Aaron devant le Pharaon… ou juste avec «la foi» de marcher sur l’eau, comme Pierre. Par contre, je sais que Dieu parle tantôt d’une façon, tantôt d’une autre, et que nous avons besoin toujours plus encore de dicerner sa voix dans nos choix quotidiens. Alors, est-ce que ma relation avec Dieu est unique ? Oui, je crois bien.

2 réflexions au sujet de « Dieu et moi : une relation unique ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *