Grâce ou légalisme

Parfois, nous oscillons entre ces deux attitudes : grâce et légalisme. Nous sommes comme les Galates qui avaient bien commencé par la grâce mais qui en étaient revenus au salut par l’observation de règles légalistes.
Nous voyons Dieu comme quelqu’un qui va nous demander des comptes pour nos péchés et qu’il faut apaiser par nos mérites. Dieu ne nous aime pas en fonction de ce que nous faisons ou donnons, il nous aime à cause de Christ qui expie nos fautes.

Source : Faites des disciples

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *