Les problèmes de l’Église

Il est difficile d’aborder franchement les problèmes de l’Église : des gens sont constamment à l’affût de quelque chose à critiquer. Au lieu d’utiliser ce livre pour une évaluation objective de la situation, ils vont s’en servir comme d’une arme et attaquer les autres.

Source : Francis Chan – Lettres à l’Église

Un peuple de grâce

Aujourd’hui, les gens sont prompts à se quereller. Beaucoup ont les nerfs à vif. Ils sont prêts à bondir dès que quelqu’un se trompe. Et c’est dans cet environnement que le Seigneur nous demande d’être entièrement disposés à maintenir l’unité (Éphésiens 4 : 3).

Source : Francis Chan – Lettres à l’Eglise

Des disputes de mots

Au milieu des discussions

signs-1172209_1920.jpgDans les discussions, on se retrouve parfois confronté à des personnes ne partageant pas notre façon de voir les choses. On est tenté de se positionner en tant que celui qui va instruire, apporter sa façon de faire … Chacun va apporter ses arguments, voire chercher des sources « bibliques » (parfois des versets tirés de leur contexte) ou « d’inspiration chrétienne » (un frère qui pense la même chose que moi, le pasteur qui m’a dit, mon livre qui a dit, …) pour justifier son opinion … Généralement, ce n’est pas intentionnel de penser qu’on a toujours raison, on souhaite simplement apporter notre pierre à l’édifice, à la réflexion : on est d’accord de dire que chacun a ses opinions, mais soyons honnêtes, est-ce qu’on révisera vraiment les siennes ? Je suis sûre qu’on part d’un bon sentiment, mais si j’ai davantage envie de montrer que j’ai raison, si je me sens franchement vexée, attaquée, « incomprise » (les autres ne comprennent rien, sont intolérants, extrémistes, laxistes, légalistes ou je ne sais quoi …) que j’ai absolument envie de me justifier, peut-être que je devrais revoir mes motivations, non ?

Continuer la lecture Des disputes de mots

Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien

1Corinthiens8.2_3

Quand j’ai commencé à prendre la Parole de Dieu vraiment au sérieux, de nombreux domaines (si ce n’est tous ?) de ma vie ont eu besoin d’être renouvelés. On a un nouveau regard, souvent très critique, sur toute chose. Au point d’en oublier l’amour.

Continuer la lecture Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien