Assujetti à tous

Quand on se met à semer autour de nous, là où on est, on se rend vite compte qu’on ne peut pas parler de la même façon à tout le monde. Ce n’est pas du favoristisme, ou de l’hypocrisie, ou un changement de personnalité, je crois que c’est plutôt une adaptation.

  • Une sœur en Christ peut m’encourager à méditer un passage de la Bible concernant une situation dans laquelle je suis. Inutile d’ajouter quoi que ce soit, elle sait que le Saint-Esprit, lui-même, m’éclairera sur le sujet.
  • Face à des personnes incrédules ou peu affermies dans la foi, je peux être amenée à témoigner d’une action manifeste de Dieu dans ma vie, d’aborder des aspects pratiques, concrets de ma vie chrétienne. Des choses qui peuvent me paraître un peu terre à terre, mais qui pourtant peut aider ces personnes.
  • Devant des personnes qui ne croient pas en Dieu, notre disponibilité, notre sens du service, notre souci de faire les choses bien, notre refus de participer à des commérages nocifs … Ce sont tout autant de choses qui peuvent être un début de témoignage de Dieu dans notre vie, le reflet de ce Jésus qui vit en nous.

Ce n’est pas vraiment évident. L’essence même du message reste pourtant le même : l’amour de Dieu pour les hommes, cet amour qui l’a poussé à se dépouiller en se faisant homme en Jésus et à mourir sur la croix pour porter la condamnation qui pesait sur nos épaules à cause de notre nature pécheresse. Cette assurance de la vie éternelle que l’on a par la résurrection de Jésus-Christ, Lui qui a vaincu la mort, et a ouvert le chemin (le premier né). Cette liberté que l’on acquiert par son Saint-Esprit qui nous permet d’appeler désormais Dieu notre Père. Toutes ces choses, on ne peut pas les partager de la même façon à tous … et c’est quelque chose qui m’a frustré au début.

Diversification alimentaire

foot-1807720_1920Peut-on donner de la nourriture solide à un bébé ? Il n’a pas de dents, il n’est pas équipé. Il paraît que son système digestif n’est pas non plus au point pour assimiler cette nourriture. Que va-t-il arriver si je donne de la nourriture solide à quelqu’un qui ne peut pas en manger ? Au mieux, il va l’avaler mais les nutriments apportés ne seront pas adaptés à son organisme, au pire il va le vomir … Et j’aurais beau être frustrée de pas pouvoir lui faire goûter ces bons plats, ce n’est pas ce qui lui convient à ce moment-là de son alimentation. Puis vient le temps de la diversification, sans laquelle, le bébé ne mangera jamais «comme un grand» et ne pourra pas grandir correctement. Et oui, il ne va pas boire du lait toute sa vie ! Il faudra bien un moment pour commencer à introduire ces fameux aliments solides. Vous voyez ce que je veux dire ? Et ce n’est pas seulement le cas des bébés. Personnellement, je n’ai jamais mangé de truffes (enfin, je crois !!!). Et si on m’en donne, je serai bien incapable d’en apprécier le goût, les arômes subtiles qui sont sensés s’en dégager … Pour moi, ce sera peut-être juste un bout de champignon, c’est tout … Bref, je ne suis pas là pour faire un cours de nutrition, je crois vous m’avez compris. On en peut pas partager n’importe quoi à n’importe qui, et pourtant, il ne faut pas tomber dans le piège de dénaturer le message ou d’en rester « au lait » par facilité.

 

play-stone-1738160_1920Capacité d’adaptation

Je pense souvent à Paul quand il disait qu’il s’est fait juif parmi les Juifs, comme sous la loi avec ceux qui sont sous la loi, … j’ai parfois du mal à comprendre, il fait le caméléon ? Il a un dédoublement (même plus) de personnalité ? En fait, il aurait largement pu jouir de sa condition d’évangéliste renommé mais au lieu de cela, il s’est comme « fondu dans la masse ». Et il a laissé Dieu faire toute la différence (et quelle différence !). Il n’a pas fait l’hypocrite, mais il est simplement resté avec les autres pour les connaître, pour mieux comprendre quel plan Dieu avait pour ces personnes. Il aurait pu exposer avec brio le message de l’Évangile dans toute sa théorie, mais il s’est assujetti à tous, afin de gagner plus de personnes. Tout comme Jésus qui s’est attablé avec des gens de mauvaise vie, qui a parlé à une femme (en plus, c’était une samaritaine !), qui a logé chez ce voleur de Zachée … ou qui s’est simplement fait homme, alors qu’Il est Dieu !

 

Vraiment, on a tous besoin de cette sagesse divine pour proclamer l’évangile non pas comme un discours sans vie mais en étant motivé par l’amour pour les autres. Jésus nous a montré le chemin, une humilité incomparable, alors que nous, on se permet d’épier chaque faux pas de notre voisin, Lui s’est complètement dépouillé pour se mettre « à notre niveau ». Je veux veiller sur mes paroles pour ne pas être un sujet de chute pour mes frères, veiller sur mon comportement pour ne pas refléter une image tordue de Jésus, mais surtout, surtout, que Dieu nous remplisse encore de cet amour pour Lui et pour les autres !

 

 Car, quoique je sois libre à l’égard de tous, je me suis assujetti à tous, afin de gagner plus de personnes. J’ai été comme Juif avec les Juifs, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme si j’eusse été sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi; Avec ceux qui sont sans loi comme si j’eusse été sans loi (quoique je ne sois point sans loi, à l’égard de Dieu, puisque je suis sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi. J’ai été avec les faibles, comme si j’eusse été faible, afin de gagner les faibles; je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver au moins quelques-uns. Et je fais tout cela à cause de l’évangile, afin d’avoir part aux biens qu’il promet.

1 Corinthiens 9:19‭-‬23

 

Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir d’une gloire sans valeur, mais avec humilité considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de regarder à ses propres intérêts, regarde aussi à ceux des autres. Que votre attitude soit identique à celle de Jésus-Christ: lui qui est de condition divine, il n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais il s’est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, il s’est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort, même la mort sur la croix.

Philippiens 2:3‭-‬8

Une réflexion sur « Assujetti à tous »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *