Pourquoi personne n’aime Paolo ?

Je connais quelqu’un au travail : c’est Paolo*. Personne ne l’aime. Il a une bonne place dans la hiérarchie, mais à notre niveau, j’ai l’impression de n’entendre que des critiques à son sujet : « Il ne sourit jamais », « Il te prend pour un chien », « Il fait tout par intérêt », … Tous ces mots sont une vraie pollution dans mes oreilles. Personnellement, je n’ai rien contre Paolo. C’est vrai qu’il peut être difficile de lui parler car à premier abord, il inspire la crainte, et n’a pas l’air très enclin à montrer de la sympathie. Mais Paolo, c’est Paolo. Paolo dit rarement bonjour, il reste dans son bureau jusqu’à ce qu’il ait besoin de quelque chose. Mais cela ne m’empêche pas d’aller lui dire bonjour quand je passe. Paolo ne nous informe que très peu des choses qui peuvent être importantes pour nous. Mais cela ne m’empêche pas d’aller lui demander moi-même des nouvelles de temps en temps. Paolo ne nous regarde même pas quand on vient lui parler. Mais Paolo a peut être des préoccupations que l’on ignore. Quelqu’un m’a dit que je trouvais toujours des excuses aux gens qui n’ont pas d’excuse. Je ne sais pas si cela s’appelle des excuses. En tout cas, j’ai appris une chose : c’est que les choses importantes pour moi ne le sont pas forcément pour les autres. Tout le monde a des sentiments, aussi froid que l’on puisse paraître. Il y a quelques années, j’ai lu un livre qui m’a fait réfléchir sur ma façon de voir les autres : Aimer, un mode de vie. Il résume les qualités de l’amour :

Adopter un mode de vie d’amour :

  • Bonté : Faire passer les autres avant soi-même
  • Patience : Accepter les imperfections des autres
  • Pardon : S’affranchir des griffes de la colère
  • Courtoisie : Traiter les autres comme amis
  • Humilité : Descendre pour permettre à un autre de monter
  • Générosité : Se donner aux autres
  • Honnêteté : Révéler qui vous être réellement

Matthieu 5:43-48 BDS

– Vous avez appris qu’il a été dit : « Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi . » Eh bien, moi je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. Ainsi vous vous comporterez vraiment comme des enfants de votre Père céleste, car lui, il fait luire son soleil sur les méchants aussi bien que sur les bons, et il accorde sa pluie à ceux qui sont justes comme aux injustes.  Si vous aimez seulement ceux qui vous aiment, allez-vous prétendre à une récompense pour cela ? Les collecteurs d’impôts eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens n’agissent-ils pas de même ? Votre Père céleste est parfait. Soyez donc parfaits comme lui.

L’amour est un signe distinctif des personnes qui ont reçu le Seigneur. Sans amour, comment peut-on prétendre appartenir à Dieu ? Si nous n’aimons pas notre frère que nous voyons, comment prétendre aimer Dieu que nous ne voyons pas ? Si nous n’aimons que ceux que nous aimons, quelle différence y-a-t-il avec ceux qui n’ont pas connu l’amour de Dieu ?

*Note : Paolo n’est pas son vrai nom pour préserver son anonymat.

Une réflexion sur « Pourquoi personne n’aime Paolo ? »

Laisser un commentaire