Que Ta Volonté soit faite … de toutes façons !

Il y a des situations dans la vie qui ne s’expliquent pas. Ce genre de situations où tu ne sais pas si tu dois te battre « par la foi » ou si tu dois accepter dans le calme sachant que Dieu agira en Son temps. Dans tous les cas, je crois que la réponse se trouve à genoux dans la prière, devant mon Dieu. La prière n’est pas seulement un long plaidoyer devant Dieu pour exposer notre misérable situation. Bien sûr, nous devons Lui amener librement nos besoins, déverser notre trop-plein de larmes, lui déposer la lourdeur de nos coeurs. Notre Père est compatissant et entend le cri de ses enfants qui l’appellent. Et Il y répond. Et c’est justement là qu’on a parfois tendance à se laisser aller. Face à cette réponse de Dieu, qu’on n’attend plus vraiment.

Nos prières ne sont pas sensées être un monologue sans réponse. Elles nous connectent avec le coeur du Père. Elles alignent nos pensées à celles de Dieu. Prier « que Sa volonté soit faite » peut parfois prendre l’allure de « de toutes façons Seigneur, Tu feras ce que Tu voudras ». Mais non. La prière nous ouvre les yeux sur des choses normalement inaccessibles au coeur humain. Et c’est par rapport à ces choses là, par rapport à cette direction, que nous pouvons avancer.

Mais, comme il est écrit: Ce sont des choses que l’œil n’avait point vues, que l’oreille n’avait point entendues, et qui n’étaient point venues dans l’esprit de l’homme, et que Dieu avait préparées à ceux qui l’aiment. Mais Dieu nous les a révélées par son Esprit; car l’Esprit sonde toutes choses, même ce qu’il y a de plus profond en Dieu. Car, qui est-ce qui connaît ce qui est en l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme, qui est en lui? De même aussi, personne ne connaît ce qui est en Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or, nous n’avons pas reçu l’esprit de ce monde; mais nous avons reçu l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses qui nous ont été données de Dieu; Lesquelles aussi nous annonçons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne le Saint-Esprit, accommodant les choses spirituelles à ceux qui sont spirituels.
1 Corinthiens 2:9‭-‬13

C’est dans la prière qu’on entend la direction du Seigneur, sa réponse à notre situation. On ne doit pas s’habituer à prier sans recevoir de réponse. Je sais que c’est facile à dire, mais Dieu répond. Parfois, on ne comprend pas très bien. Puis on apprend. Puis notre « oreille » s’exerce. Ne lâchez pas l’affaire : Dieu va vous parler !

Je suis longtemps passée à côté de la prière persévérante, celle-là même que Jésus a vantée lorsqu’il parle de cette veuve qui casse les pieds au juge injuste. Cela ne veut pas dire que Dieu me répondra toujours favorablement. Il y a des réponses de Dieu que je n’aime pas. Que je ne veux pas accepter. Que je ne veux pas entendre. Des réponses que parfois, je ne comprends pas. Et souvent, des réponses qui me surprennent.

Certaines situations ne sont pas voulues de Dieu, même s’Il reste Souverain en toutes choses. Pour en revenir à « Sa volonté faite sur la terre comme au ciel », nos prières ne servent pas à « convaincre » Dieu, mais bien à proclamer l’accomplissement de Sa volonté dans nos vies ici bas. Avoir pris le temps de chercher la face de Dieu, c’est ce qui nous permet d’élever la voix avec foi. J’ai le droit de me battre pour certaines choses dans la prière, et ne pas abdiquer automatiquement lorsque la réponse tarde à venir. Je dois m’attendre à Dieu, tout en faisant table rase des raisonnements que j’ai pu avoir par mes expériences passées ou par les histoires des autres. Je n’expliquerai jamais les maladies, les accidents, les décès qui peuvent me paraître parfois si injustes, et qui me brisent encore le coeur aujourd’hui. Mais je veux garder la foi que mon Dieu reste Bon, en toutes circonstances.