Miroirs ou lumières ?

Or, le Seigneur est cet Esprit-là; et où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.
2 Corinthiens 3:17

Lorsque vous avez beaucoup d’enfants, vous vous employez souvent à leur apprendre tout ce qu’il ne fallait pas faire. Nous croyons naïvement que si nous leur enseignons les bonnes choses et que nous le disons assez souvent, ils ne choisiraient pas de faire de mauvaises choses.

Nous élevons nos enfants pour qu’ils soient comme nous. Miroirs, reflétant ce que nous leur avons appris. Cela ne se passe pas toujours bien, car ils peuvent repousser les règles et les restrictions imposées pour bien vivre.

Alors que Dieu travaillait dans mon propre cœur, j’ai commencé à comprendre que la vie n’était pas liée à ce que nous ne faisons pas, mais à la question de savoir qui il est en nous. Notre condition de cœur. À mesure que ma relation avec le Christ devenait de plus en plus axée sur la liberté, la vie et la position avec lui, mon enseignement a également changé.

J’ai commencé à leur apprendre à être des lumières, pas des miroirs. Ils ont été créés à son image, pas à la mienne. La gloire à laquelle ils pouvaient réfléchir était Sa lumière, sa vie et son amour! Pas mon idée erronée de bon comportement.

Mon souci vis-à-vis du comportement juste a changé: ma vision, notre relation avec un Christ vivant et aimant. Cette distinction m’a permis de savoir que mon enseignement ne devait pas viser à éviter la pornographie, les drogues, l’alcool, les jurons, la tromperie, la promiscuité sexuelle, etc., même si nous en avions parlé. Nous nous sommes plutôt concentrés sur les conséquences d’une indépendance délibérée vis-à-vis de Dieu, d’un péché susceptible de nuire à cette relation, ainsi que sur la joie et la liberté résultant d’une relation d’amour avec un Dieu vivant.

Ce changement d’esprit m’a aussi apporté soulagement et liberté, sachant que je n’avais pas la responsabilité d’élever des enfants en miroir, mais de les orienter vers une relation avec celui qui donne la vie. Ils ont eu l’occasion d’être des porteurs de lumière. Leur choix.

J’ai de bonnes nouvelles pour toi. Ils ont tous choisi d’être des lumières, pas des miroirs. Parents, respirez à fond et montrez à vos enfants l’amour qui découle de la connaissance de Jésus. Ils finiront par vouloir cela pour eux-mêmes.

Si vous n’avez pas eu la possibilité de changer votre rôle parental en cours de route, il n’est jamais trop tard pour présenter des excuses à vos enfants pour ce que vous ne saviez pas. Cela pourrait simplement ouvrir la porte à des conversations de guérison.

Père, j’avoue que c’est une chose difficile à considérer pour moi. Je ne veux pas que mes enfants passent par des épreuves difficiles, en particulier certaines des choses que j’ai choisies quand j’étais plus jeune. Je prie pour que Tu me donnes la sagesse de savoir quelles limites mettre en place, mais surtout la sagesse d’enseigner ton amour et ta vie à mes enfants. Je prie pour qu’ils Te choisissent, et je prie pour que mon exemple soit celui de refléter ta gloire. Que je puisse élever des Porteurs de Lumière et non des miroirs de moi-même.

Ce texte est extrait d'une de mes lectures que j'avais à cœur de partager avec vous car il m'interpelle, m'encourage, me fait faire un pas de plus dans ma foi et dans ma relation avec Dieu. Que chacun examine les Écritures afin de sonder la volonté de Dieu pour sa propre situation. Soyez bénis !

Une réflexion sur « Miroirs ou lumières ? »

Laisser un commentaire