Semer dans les ronces

Je n’aime pas spécialement Facebook … mais j’aime tout spécialement mes amis
Je ne suis pas fan des réseaux sociaux. J’ai souvent l’impression de faire une indigestion d’informations, de subir ce que le moteur de Facebook considérera comme le plus pertinent pour moi. Mais, après tout, c’est un moyen de communication comme un autre, pour peu que j’apprenne à bien l’utiliser … Enfin bref, je n’aime pas spécialement Facebook … mais j’aime tout spécialement mes amis, dont ceux que je ne peux ni voir, ni appeler mais qui communique sur ces fameux réseaux sociaux. Alors, je viens de m’y remettre doucement et je suis heureuse d’avoir quelques nouvelles de personnes que j’avais perdues de vue.

– Ecoutez : un semeur sortit pour semer. Or comme il répandait sa semence, des grains tombèrent au bord du chemin ; les oiseaux vinrent et les mangèrent. D’autres tombèrent sur un sol rocailleux et, ne trouvant qu’une mince couche de terre, ils levèrent rapidement parce que la terre sur laquelle ils étaient tombés n’était pas profonde. Mais quand le soleil monta dans le ciel, les petits plants furent vite brûlés et, comme ils n’avaient pas pris racine, ils séchèrent. D’autres grains tombèrent parmi les ronces. Celles-ci grandirent et étouffèrent les jeunes pousses, si bien qu’elles ne produisirent pas de fruit. D’autres encore tombèrent dans la bonne terre et donnèrent des épis qui poussèrent et se développèrent jusqu’à maturité, produisant l’un trente grains, un autre soixante, un autre cent.
Marc 4:3‭-‬8

 

Une goutte d’eau dans l’océan ?

image

En ouvrant cette nouvelle page Facebook, je me suis franchement dit que j’allais semer dans les ronces. Il y a, certes, de nombreuses pages chrétiennes, qui en édifient beaucoup, mais je prie que toutes ces publications ne soient pas juste aimées, puis oubliées l’instant d’après… ou que tous ces versets ne soient pas juste « agréables aux oreilles » mais sans effet sur la vie de ces lecteurs… une Parole devenue banale, en fait. Comme si on était désormais vacciné de tout ce qui pourrait sortir de la bouche de Dieu.

Proclame la Parole, insiste, que l’occasion soit favorable ou non, convaincs, réprimande, encourage par ton enseignement, avec une patience inlassable. Car le temps viendra où les hommes ne voudront plus rien savoir de l’enseignement authentique. Au gré de leurs propres désirs, ils se choisiront une foule de maîtres à qui ils ne demanderont que de leur caresser agréablement les oreilles. Ils détourneront l’oreille de la vérité pour écouter des récits de pure invention. Mais toi, garde, en toute circonstance, le contrôle de toi-même. Supporte les souffrances. Remplis bien ton rôle de prédicateur de l’Evangile . Accomplis pleinement ton ministère.
2 Timothée 4:2‭-‬5

 

Sa Parole n’est pas sans effet

image

Mais voilà, je crois toujours en la Parole de Dieu, je crois en sa puissance, et j’ose espérer qu’il existe un reste qui prenne au sérieux quand Dieu nous parle. Sa Parole ne reviendra pas à Lui sans effet. Ce qu’Il dit, Il l’accomplit. Alors, je veux continuer à proclamer sa Parole, que l’occasion soit favorable ou non, avec patience et sans favoritisme, et je prie que cette semence puisse trouver de la bonne terre pour porter beaucoup de fruit.

Enfin, il y a ceux qui reçoivent la semence « dans la bonne terre » : ce sont ceux qui écoutent la Parole, qui la reçoivent et qui portent du fruit : un grain en donne trente, un autre soixante, un autre cent.
Marc 4:20

4 réflexions au sujet de « Semer dans les ronces »

Laisser un commentaire