Des disputes de mots

Au milieu des discussions

signs-1172209_1920.jpgDans les discussions, on se retrouve parfois confronté à des personnes ne partageant pas notre façon de voir les choses. On est tenté de se positionner en tant que celui qui va instruire, apporter sa façon de faire … Chacun va apporter ses arguments, voire chercher des sources « bibliques » (parfois des versets tirés de leur contexte) ou « d’inspiration chrétienne » (un frère qui pense la même chose que moi, le pasteur qui m’a dit, mon livre qui a dit, …) pour justifier son opinion … Généralement, ce n’est pas intentionnel de penser qu’on a toujours raison, on souhaite simplement apporter notre pierre à l’édifice, à la réflexion : on est d’accord de dire que chacun a ses opinions, mais soyons honnêtes, est-ce qu’on révisera vraiment les siennes ? Je suis sûre qu’on part d’un bon sentiment, mais si j’ai davantage envie de montrer que j’ai raison, si je me sens franchement vexée, attaquée, « incomprise » (les autres ne comprennent rien, sont intolérants, extrémistes, laxistes, légalistes ou je ne sais quoi …) que j’ai absolument envie de me justifier, peut-être que je devrais revoir mes motivations, non ?

Continuer la lecture Des disputes de mots

La lecture publique des Ecritures ?

En attendant ma venue, consacre-toi à la lecture publique des Ecritures, à la prédication et à l’enseignement.
1 Timothé 4:13

Overdose de versets bibliques ?

yada-yada-1430679_1920

Comme je le disais récemment, je me suis remise à jeter un œil aux réseaux sociaux. Hormis le fait que j’ai encore du mal avec ce flux d’informations, j’ai aussi ressenti une gêne de voir un tas de versets bibliques passés, likés, partagés, … Je ne sais pas. Cela ne reflète parfois pas la discussion que je peux avoir autour d’une tasse de thé avec la plupart des personnes que je connais.

Continuer la lecture La lecture publique des Ecritures ?

Pour apporter le réconfort que Dieu m’a apporté

Quand les justes crient, l’Éternel les exauce, et il les délivre de toutes leurs détresses. L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il délivre ceux qui ont l’esprit froissé.
Psaume 34:18‭-‬19

Un coup de massue

image

Lorsque je passe par des épreuves, je m’appuie souvent sur certaines paroles de Dieu. Je sais que ma foi a besoin d’être éprouvée comme l’or dans le feu du creuset (1 Pierre 1:6-7). Je sais que ces épreuves devraient être pour moi un sujet de joie car elles produiront en moi la patience (Jacques 1:2-4). Même si ce que je vis n’est rien comparé à ce que vivent certains chrétiens dans le monde, je sais que les persécutions font partie du «package » de ceux qui veulent (vraiment) suivre Jésus (2 Timothé 3:12). Sans parler du début des béatitudes (Matthieu 5:3-12). La Parole de Dieu est la Vérité, efficace et tranchante et je crois en cette Vérité, c’est elle qui me fait avancer. Mais parfois, même en sachant tout cela, on reçoit « juste » un coup de massue. Dieu a dit que nous ne serions pas éprouvés au delà de nos forces (1 Corinthiens 10:13). Eh bien, je dois avouer que je ne pensais pas avoir autant de « forces » … !

Continuer la lecture Pour apporter le réconfort que Dieu m’a apporté

Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien

1Corinthiens8.2_3

Quand j’ai commencé à prendre la Parole de Dieu vraiment au sérieux, de nombreux domaines (si ce n’est tous ?) de ma vie ont eu besoin d’être renouvelés. On a un nouveau regard, souvent très critique, sur toute chose. Au point d’en oublier l’amour.

Continuer la lecture Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien

Semer dans les ronces

Je n’aime pas spécialement Facebook … mais j’aime tout spécialement mes amis
Je ne suis pas fan des réseaux sociaux. J’ai souvent l’impression de faire une indigestion d’informations, de subir ce que le moteur de Facebook considérera comme le plus pertinent pour moi. Mais, après tout, c’est un moyen de communication comme un autre, pour peu que j’apprenne à bien l’utiliser … Enfin bref, je n’aime pas spécialement Facebook … mais j’aime tout spécialement mes amis, dont ceux que je ne peux ni voir, ni appeler mais qui communique sur ces fameux réseaux sociaux. Alors, je viens de m’y remettre doucement et je suis heureuse d’avoir quelques nouvelles de personnes que j’avais perdues de vue.

Continuer la lecture Semer dans les ronces

L’appel de Jésus … à mourir

1461781520707

En vérité, en vérité, je vous le dis: Si le grain de froment ne meurt, après qu’on l’a jeté dans la terre, il demeure seul; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perdra; et celui qui hait sa vie en ce monde la conservera pour la vie éternelle. Si quelqu’un me sert, qu’il me suive; et où je serai, celui qui me sert y sera aussi; et si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.
Jean 12:24-26

Vous souvenez-vous du jour où vous êtes « devenus chrétiens » ? Je me souviens le jour où j’ai confié ma vie à Dieu, où j’ai commencé à comprendre (une infime partie de) ce qu’Il est et me dire « OK, c’est du sérieux quand même ». Pour moi, c’était l’histoire d’un petit feuillet, pour d’autres, c’est peut être le témoignage d’un frère, une guérison, un miracle, avoir répondu à un appel lors d’un concert, avoir été touché par une prédication … Je suis reconnaissante à Dieu pour mes premiers pas … mais je ne peux pas honnêtement dire que, ce jour là, j’ai suivi Jésus. Disons plutôt que j’ai commencé à le suivre en transportant avec moi mon gros bagage du monde.

Continuer la lecture L’appel de Jésus … à mourir

Ma force s’accomplit dans la faiblesse

1461787694088

Mais il m’a dit: Ma grâce te suffit; car ma force s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc plus volontiers dans mes faiblesses; afin que la force de Christ habite en moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les opprobres, dans les misères, dans les persécutions, dans les afflictions extrêmes pour Christ; car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.
2 Corinthiens 12:9-10

« Ma force s’accomplit dans la faiblesse ». Parfois, j’ai l’impression que certains ne comprennent pas ce que cela signifie. « Facile à dire … », dit-on. Comment peut-on être fort dans sa faiblesse… Aujourd’hui, certains pensent qu’il s’agit d’affronter ses épreuves « la tête haute », se forcer à aller bien, positiver … Parfois, cela peut même aller jusqu’à cacher ses émotions, son ressenti, … « Je dois être forte, je peux le faire, j’y arriverai, je gère … ». Mais justement, je pense que c’est exactement le contraire : JE ne suis pas forte, JE ne peux pas le faire, JE n’y arriverai pas … Continuer la lecture Ma force s’accomplit dans la faiblesse

L’éducation de nos enfants : obéissance et soumission

portrait-317041_1920

Aujourd’hui, on a un problème avec le mot « soumission ». Dès qu’on en parle, nos poils se hérissent. Mais Dieu demande notre soumission. Qu’on le veuille ou non, il existe bien une relation d’autorité entre les hommes. Le peuple se soumet aux autorités, les travailleurs se soumettent à leur patron, les femmes à leur mari, les enfants à leurs parents … et nous tous, nous devons nous soumettre les uns les autres, et l’Église se soumet à Christ. Continuer la lecture L’éducation de nos enfants : obéissance et soumission

Quand j’étale mes connaissances …

Selon Matthieu 11:25-26 NBS
En ce temps-là, Jésus dit : Je te célèbre, Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces choses aux sages et aux gens intelligents, et que tu les as révélées aux tout-petits. Oui, Père, parce que tel a été ton bon plaisir.

breakfast-1224505_1280Je n’aime pas beaucoup témoigner des choses que Dieu me révèle. Ou plutôt, ce n’est pas que je n’aime pas, mais je crains mon orgueil qui remonterait par la connaissance que Lui seul a permis que nous ayons.

Aujourd’hui, je pense qu’il est plus qu’important d’examiner ce qui va sortir de notre bouche ? Est-ce que ce sera une parole constructrice pour mon prochain ? Ou un sujet de chute ? Est-ce que je parle pour montrer ce que je sais ? Finalement, ça arrive plus de fois qu’on ne le pense.

Aux Romains 14:13 NBS

Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; usez plutôt de votre jugement pour ne pas mettre devant votre frère une pierre d’achoppement ou une cause de chute.

 

Première aux Corinthiens 14:16-17 NBS

En effet, si c’est par l’Esprit seulement que tu prononces la bénédiction, comment celui qui est assis parmi les simples auditeurs répondra-t-il « Amen ! » à ton action de grâces, puisqu’il ne sait pas ce que tu dis ? Toi, certes, tu prononces de belles actions de grâces, mais cela n’est pas constructif pour l’autre.

 

Aux Ephésiens 4:29 NBS

Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole malsaine mais, s’il en est besoin, une bonne parole qui soit constructive et communique une grâce à ceux qui l’entendent.

Lorsque Dieu a touché mon coeur, j’ai compris qu’il y avait un équilibre à avoir dans mon débit de paroles. Contrairement à la plupart des gens, mon « problème » n’est pas que je parle trop mais peut être que je ne parle pas assez. Dieu met tant de choses sur mon cœur que j’aimerais partagées, et je lui rends gloire car Il a permis que je puisse au moins tout partager avec ma propre chair, mon vis-à-vis, mon bien-aimé et que nous avancions ensemble.

Je pense que le témoignage ne passe pas nécessairement par des paroles mais beaucoup par des attitudes. Pourtant, beaucoup de gens ont besoin qu’on leur parle pour sentir que la connexion se passe bien. Alors, construction ou destruction ? Le Seigneur me met sur le cœur l’apôtre Paul qui avait l’air d’être faible en paroles par rapport à ses lettres… mais sûrement qu’il ne faisait juste pas son show man par rapport à d’autres beaux discoureurs. Ce qui lui a valu quelques critiques. Mais heureusement qu’il ne s’est pas arrêté à cela. Si nous avons l’occasion de se rencontrer ici-bas, vous verrez bien que je ne suis pas du tout du genre à beaucoup parler, ou débattre sur un tas de choses (ce qui n’empêche pas que j’aie mon avis sur la question), mais j’ai eu un jour un avertissement du Seigneur : la langue est vraiment une arme de destruction, alors utilisons-là avec sagesse.

Seconde aux Corinthiens 10:7-18 NBS

Regardez les choses en face ! Si quelqu’un est persuadé qu’il appartient au Christ, qu’il tienne également compte de ceci : s’il appartient au Christ, nous aussi ! Et quand même je serais un peu trop fier de l’autorité que le Seigneur nous a donnée, pour vous construire et non pour vous démolir, je n’en aurais pas honte ; mais je ne veux pas paraître vous intimider par mes lettres. « Car ses lettres, dit-on, sont sévères et fortes ; mais, lorsqu’il est présent en personne, il est faible, et sa parole est méprisable. » Qu’il tienne compte de ceci, celui qui parle de la sorte : tels nous sommes en parole dans nos lettres, étant absents, tels aussi nous serons en œuvre, une fois présents.    Nous n’oserions pas nous égaler ou nous comparer à quelques-uns de ceux qui se recommandent eux-mêmes. D’ailleurs, en se mesurant à leur propre mesure et en se comparant à eux-mêmes, ceux-là manquent d’intelligence. Quant à nous, nous ne voudrions pas faire les fiers hors de toute mesure ; nous prendrons au contraire pour mesure le domaine que Dieu nous a départi en nous faisant parvenir aussi jusqu’à vous. Nous ne dépassons pas nos limites, comme si nous n’étions pas parvenus jusqu’à vous ; car c’est bien jusqu’à vous que nous sommes arrivés avec la bonne nouvelle du Christ. Nous ne mettons pas, hors de toute mesure, notre fierté dans les travaux d’autrui. Mais nous avons l’espérance, si votre foi augmente, de devenir encore plus grands parmi vous, dans notre propre domaine, en annonçant la bonne nouvelle dans les régions situées au-delà de chez vous, au lieu de mettre notre fierté en ce qui a déjà été fait dans le domaine d’autrui. Que le fier mette sa fierté dans le Seigneur !  Car ce n’est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, c’est celui que le Seigneur recommande.

Continuer la lecture Quand j’étale mes connaissances …